Autour
de moi

La Planète des Soins

La Planète des Soins
Édito 317
Karen Émilie
Karen ÉMILIE

Esthétique et activité physique pour tous

26 Juin 2018
J’aime bien cette pub radio pour Air France (besoin de vacances quand tu nous tiens), dialogue entre un homme et une femme, un tantinet sexiste voire même carrément si j’en crois les forums Internet et les réseaux sociaux…

Elle : […] Et mes jambes, tu les aimes, mes jambes ?
Lui : Oui, je les aime.
Elle : Oui, mais, comment ?
Lui : Ben, longues, et bronzées, tant qu’à faire !

Si certains y voient du machisme version « femme objet », je la prends plutôt sous l’angle du réalisme féminin, à savoir que nous les femmes faisons généralement grand cas de notre physique, jusqu’à parfois même interroger notre compagnon sur le sujet. D’où le : « Tu ne trouves pas que j’ai grossi ? » et le : « Tu les aimes, mes jambes ? »
Et là, je trouve la réponse de l’homme plutôt bien appropriée et drôle, tant qu’à faire…   

Si l’année 2018 nous a permis de faire un pas décisif en matière d’égalité homme/femme, de défense des droits des femmes… je maintiens que les différences sont à cultiver aussi, et surtout que la porosité existe dans un sens comme dans l’autre. Ainsi et c’est un fait avéré, l’homme occidental prend de plus en plus soin de lui grâce à des rituelles capillaires et esthétiques spécifiques (et barbier), autrefois l’apanage des femmes. La femme, de son côté, pratique une activité physique, autrefois réservée aux hommes et profite de soins bien-être : sauna, massage… sachant que le sport est un excellent anti-âge (Lire l'Edito : Le sport contre les rides).

La cession squash et sauna des hommes ou foot et massage devient Pilates et hammam côté femmes ou palper-rouler et aquabiking. Parallèlement, l’homme s’épile (Lire l'Edito : Je dépose les armes et les poils), va chez le barbier, s’offre un rituel du dos purifiant et même un soin du visage « changement de saison ».

J’ajouterai également que l’on peut être une femme féministe et féminine, un homme féministe, viril et soigné… et que prendre soin de soi n’est plus la chasse-gardée des coquettes ni celle des dandies. Pour s’en convaincre, il suffit de regarder ce qui se passe ailleurs. Des soins aborigènes au masculin, au massage Thaï hygiène de vie pour toute la famille, au hammam oriental rituel et lieu à part, etc.

Et si la Planète des Soins était finalement la seule terre d’accueil et de tolérance pour être belle, beau et bien... tant qu’à faire ?

Rendez-vous la semaine prochaine pour un nouvel édito.
Soins