Autour
de moi

#OctobreRose

#OctobreRose
Édito 326
Karen Émilie
Karen ÉMILIE

Stop au stress ascendant cancer !

2 Octobre 2018
Nous sommes tous confrontés au cancer, de très près, de proche ou de loin. Cette longue maladie, comme on aime l’appeler sous couvert d’un voile pudique et parce que cancer ou crabe ça pince et ça fait mal au corps et à l’âme, est devenue un aléa climatique de la vie ! Sans règle établie même si on parle de « facteurs aggravants » façon cause à effet, risque démultiplié… le cancer frappe à toutes les portes. En parler à travers un édito n’est ni triste, ni amer, mais une réalité qu’il faut assumer.

Si les femmes ont encore du mal à s’associer pour une cause commune, malgré plusieurs mouvements récents, en matière de longue maladie, il n’en est rien et notamment quand elle nous touche en notre sein, « sacro-sein » même. Et c’est de cela dont il s’agit en #OctobreRose : le cancer du sein qui touche 1 femme sur 10, en France.

Hommes lecteurs ne passez pas votre chemin car il s’agit de vous aussi en tant que mari, compagnon, père, frère, fils, ami… de ces femmes « atteintes » d’un cancer.

En matière de prise en charge du cancer du sein, je n’ai pas de leçon à donner tant la maladie (son évolution), les traitements, la guérison… sont intuitu personae, mais j’ai une conviction profonde dans les bienfaits des à-côtés, c’est-à-dire ces soins aujourd’hui admis, même si « seconds rôles ». En complément d’une thérapie et d’un suivi médical, ils font du bien, recrée le lien entre soi et soi, entre soi et les autres. Coiffure, manucure, soin du visage, massage, cure thermale, yoga, Pilates, méditation… sont des « plus » qui peuvent faire la différence, tant l’estime de soi et le mental sont importants pour qu’il y ait rémission. Ces prestations esthétiques, ces pratiques douces limitent aussi les effets dévastateurs du stress, qui favorise le développement d’un cancer, limite l’efficacité des thérapies engagées et augmente même le risque de récidive.

Alors en #OctobreRose, je change mes habitudes, je prends soin de moi pour prévenir, guérir, me sentir bien, m’aimer… grâce à des soins sources de mieux-être, naturels et parfaitement orchestrés par des professionnels, qu’ils soient coiffeurs, esthéticiennes, hydrothérapeutes, praticiens en massage…

#OctobreRose c’est un rendez-vous, une prise de conscience et une certitude aussi que pour vaincre la maladie et peut-être même ne jamais la rencontrer (?), autant être armé(e), bien entouré(e) et s’aimer.

Rendez-vous la semaine prochaine pour un nouvel édito.


PS. Découvrir l'édito Même pas mal, le Spa Source La Roche Posay qui accueille les personnes en suites cutanées de traitements contre le cancer, le salon Nathalie Tuil Coiffeur végétal, la Thalasso Serge Blanco qui organise une "Semaine rose" du 19 au 26 octobre 2018 avec des conférences, des soirées débats animées par des médecins (oncologues, chirurgiens, infirmières, diététicienne) et des activités multiples (Sophrologie, Qi Gong, Taï Chi, Yoga, Méditation, Aquagym, Pilates), le site cancerdusein.org.
Soins
Marques
Adresses
Spa Source La Roche PosayThalasso, balnéo, thermes
Spa Source La Roche PosayBien-être et anti-âge
Parc Thermal
86270 La Roche Posay
Nathalie TuilSalon de coiffure, barbier
Nathalie TuilUne alchimie régénératrice
2 place du Général Leclerc
94160 Saint Mandé

Adresse testée

par SpaEtc
Thalasso Serge BlancoThalasso, balnéo, thermes
Thalasso Serge BlancoThalasso et Spa by Carita
125 boulevard de la Mer
64700 Hendaye