Autour
de moi

MÊME pas mal !

MÊME pas mal !
Édito 309
Karen Émilie
Karen ÉMILIE

J’aime MÊME quand bien MÊME

3 Avril 2018
Expression consacrée qui signifie qu’on encaisse le coup, fait front… sans rien laisser paraître, « même pas mal » traduit une résistance au mal, au sens large du terme : mal-être qui nous ronge, mal-autrui que l’on subit. Et quand il s’agit de la maladie à laquelle on fait face, on essaye là encore de donner le change, de rester (plus ou moins) la ou le même, malgré les circonstances, parce que capituler fait du mal à l’âme et que le ressort psychologique est clé pour guérir.

Certain(e)s diront en commençant à lire cet édito, qu’il n’est pas très gai… Certes, le sujet est grave mais comme il nous concerne tous ou presque (si vous connaissez la femme ou l’homme qui n’a jamais été un tantinet malade, faites-moi signe), autant l’aborder frontalement.

Si dans « même pas mal », il y a « même », qui signifie égal, identique, analogue… il est évident que face à une pathologie plus ou moins grave, on change physiquement et on évolue mentalement, avant de redevenir (plus ou moins) la ou le même, dans le meilleur des cas. En effet, et c’est une caractéristique humaine : nous avons cette capacité particulière à amoindrir ou apprivoiser « même » le pire. Dans la positive, c’est un antidouleur et un anti-ressassement salutaires. Dans la négative, « quand on est con, on est con » (George Brassens) et « un homme ça ne change pas, un homme ça vieillit » (Johnny Hallyday). Bref, la théorie de l’évolution ne touche pas tous les êtres quoiqu’ils aient traversé.

Mais revenons au sujet « même »…
Après Joséphine, association créée par la coiffeuse Lucia Iraci, femme de tête et de cœur, pour la beauté des femmes en situation de précarité, après le centre thermal de La Roche Posay qui accueille les patients en suites cutanées de traitements contre le cancer, après Rose, association qui accompagne les personnes malades de cancer, je salue l’arrivée de « MÊME », ligne cosmétique dédiée aux femmes qui luttent contre la maladie.

L’histoire de MÊME est belle, triste, courageuse mais sans pathos : Judith Levy a accompagné sa maman dans la maladie. Juliette Couturier a également été touchée de près par le cancer. Travaillant toutes les deux pour un groupe cosmétique, sensibilisées par la maladie, elles ont fait le constat qu’il n’existait pas de produits cosmétiques dédiés aux personnes souffrant de cancer à la fois féminins et positifs : trop médicaux, inadaptés voire « même » inexistants face à certains besoins. MÊME était née ! En 2018, la ligne est disponible via une e-boutique et dans les meilleures pharmacies. En 2019, une ligne pour les hommes va voir le jour, en attendant peut-être une collaboration avec un institut de beauté, un spa, un centre thermal… A suivre.

En attendant, je laisse la phrase de fin à Marguerite Yourcenar : « Nous sommes tous distraits, parce que nous avons nos rêves ; seul, le perpétuel recommencement des MÊMES choses finit par nous imprégner d'elles. »

Rendez-vous la semaine prochaine pour un nouvel édito.
Adresses
Salon de Beauté Social Joséphine ParisSalon de coiffure, barbier
Salon de Beauté Social Joséphine ParisPour la beauté des femmes
28 rue Charbonniere
75018 Paris
Lucia IraciSalon de coiffure, barbier
Lucia IraciDe la magie dans l’hair
95 boulevard Saint Germain 75006 Paris
Spa Source La Roche PosayThalasso, balnéo, thermes
Spa Source La Roche PosayBien-être et anti-âge
Parc Thermal
86270 La Roche Posay