Autour
de moi

L'interview d'Anthony Besquent, fondateur de la Maison du Tui Na à Paris, Lyon, Bordeaux...

L'interview d'Anthony Besquent, fondateur de la Maison du Tui Na à Paris, Lyon, Bordeaux...
Massage

L'interview d'Anthony Besquent adepte de massage chinois et fondateur de la Maison du Tui Na à Paris


Anthony Besquent est le fondateur avec son associée Liping Wang de la Maison du Tui Na, une adresse spécialiste du massage chinois, qui compte 6 adresses à Paris, Lyon et Bordeaux. « Tombé dedans » dans la douleur, car sujet aux maux de tête, l’homme se porte aujourd’hui comme un charme, grâce au massage Tui Na, dont il a décidé de partager les bienfaits via ses adresses, des praticiens diplômés et aguerris, des protocoles exclusifs. Rendez-vous en Chine…


En quelques mots, quel est votre parcours professionnel ?
J’ai fait une école de communication alors que j’avais une vraie passion pour la musique et le sport. A la fin de mes études, j’ai travaillé pour l’agence Havas mais je me suis vite rendu compte que cela n’avait pas assez de sens pour moi. Puis j’ai eu des maux de tête assez violents notamment, à cause du stress, de mon rythme de travail effréné. A ce moment-là, j’ai eu la chance de découvrir le massage chinois (ndlr : Tui Na), que j’ai pratiqué faire pendant 7 années (et que je pratique encore régulièrement), qui m’a soulagé et à travers lequel j’ai appris à avoir une autre approche du corps : globale et durable. C’est le destin qui m’a poussé à rencontrer l’amie d’une amie, qui est devenue mon associée. Ayant grandi en Chine, elle connaissait très bien le Tui Na et toute la culture associée.

Pourquoi La Maison du Tui Na (concept et nom) ?
Le massage chinois a changé ma vie en termes de bien-être, et nous souhaitions avec mon associée faire connaître ce rituel unique. Pour être honnête avec vous, je ne m’attendais pas à un tel succès ! L’idée était non seulement de promouvoir le Tui Na mais également la qualité des mains (Nos masseurs et masseuses ont pour la plus part appris le Tui Na en Chine et sont encadrés en France par des thérapeutes formés en médecine chinoise à l'institut Chuzhen à Paris avec 4 ans d’études et 2 ans de pratique), l’engagement de chaque praticien(ne) au quotidien, l’énergie qu’ils donnent… Concernant le nom, il signifie, en chinois, l’endroit traditionnel et historique où l’on va se faire masser. Nous voulions une maison et une ambiance où l’on se sent bien, un mélange aussi de la Chine et de la France.

Quel est le meilleur conseil que l’on vous ait donné en matière de soin ou autre ?
En matière d’entreprenariat c’est de ne pas avoir peur de faire le grand saut, sachant que même si on a le profil et la passion, on tombe souvent avant de rebondir ! Je trouve d’ailleurs que c’est compliqué d’entreprendre en France du fait des taxes, de la difficulté à recruter et même à trouver une main d’œuvre qualifiée… J’admire les gens qui prennent des risques, qui se battent pour leur passion, qui osent ! Quand on sent cette énergie, quand on sent quelque chose qui nous plaît, il faut foncer. Ne jamais aller à l’encontre de son désir. C’est ça la vie !
Côté bien-être, c’est de prendre soin de son corps tous les jours surtout si on va bien, pour éviter le « j’ai mal ». Il vaut mieux prévenir que guérir, et la régularité paye, notamment en massage. C’est pour cette raison, d’ailleurs, que nous proposons des abonnements à prix doux, à La Maison du Tui Na, pour que le massage soit accessible toutes les semaines ou toutes les deux semaines. Enfin, en Occident, on a tendance à oublier d’être reconnaissant quand on va bien. Or la santé, le bien-être, ça se mérite aussi !

Et celui que vous donnez le plus souvent aujourd’hui ?
Il y en a deux. Le premier est d’écouter son corps. Si je suis pour le dépassement de soi, le corps ne parle pas pour rien. Le second est de pratiquer une activité sportive régulièrement, deux à trois fois par semaine, pour sécréter des endorphines, se régénérer. Quant à l’association sport + massage, on ne fait pas mieux et c’est d’ailleurs ce que les athlètes de haut niveau privilégient. Si le massage a un coût, il permet d’aller mieux. Aussi, entre acheter une belle paire de chaussures et se faire masser régulièrement, personnellement je n’hésite pas !

Quelle est la base line de La Maison du Tui Na ?
Pas facile comme question… Peut-être la fusion entre cœur, qualité, technique et approche différente du bien-être. J’ajouterai la tradition chinoise et l’innovation à créer de nouveaux massages. Ce qui pourrait donner : la fusion entre tradition et innovation avec le cœur, encore et toujours.

Quel est le soin signature qui définirait le mieux La Maison du Tui Na ?
Le dernier né, le massage An Shen, qui permet de réguler les émotions grâce à des points de pression sur le ventre, le plexus solaire, les méridiens d’acupuncture… Il permet d’aller mieux psychologiquement, il apaise. J’en suis très fier car les résultats sont là ! Et il tranche avec le Tui Na traditionnel. Je l’ai pensé après une rupture sentimentale, et c’est Amel Drancourt, thérapeute en médecine chinoise travaillant à nos côtés depuis nos débuts, qui l’a étudié et mis en place pendant plusieurs semaines.
(ndlr. Lire notre visite mystère du massage An Shen à La Maison du Tui Na)

Et vos adresses côté beauté, coiffure, forme, massage, spa ?
Hormis la Maison du Tui Na pour ses masseurs et masseuses, qui savent adapter leur massage à chaque personne (je déteste les massages chorégraphiés ou qui suivent un protocole unique), je consulte régulièrement Samphan Heng, l’un des meilleurs chiropracteurs français. Il a ouvert son centre à Ivry sur Seine (chirohm.com). Je pratique l’acupuncture régulièrement avec Amel Drancourt, et je fais quand même un peu attention à moi avec un artisan coiffeur d’exception Jean Marc de « Juste pour soi », dans le 15ème arrondissement de Paris.

Quel est votre premier geste le matin ?
J’allume mon portable… et je bois un thé.

Et votre dernier geste le soir ?
J’éteins mon portable. Si j’ai des tensions au niveau du cou et des trapèzes, j’utilise un coussin avec des noyaux de cerise que je chauffe au micro-onde. J’utilise également des huiles essentielles, notamment celle de lavande fine qui apaise et favorise l’endormissement.

Quelles sont vos marques cosmétiques préférées ?
Je n’en ai pas vraiment. Mon parfum est « Jardin sur le Nil » d’Hermès. Et pour les huiles essentielles, j’utilise Florame.

Un produit culte ?
Le Baume du Tigre qui permet d’apaiser les tensions musculaires. Et son odeur me rappelle la Thaïlande, l’Asie… où j’aime tellement aller, et où j’ai beaucoup de souvenirs.

Côté alimentation, que privilégiez-vous ?
Je mange léger le soir. C’est un classique efficace ! En fait, si on a mal au ventre, que l’on est ballonné, rien ne va plus, tout s’enchaîne : on somatise et on gonfle encore plus… D’où l’influence du corps, l’importance de ses messages. Sinon, je bois beaucoup de thé, j’évite tout ce qui est gazeux et je bois de l’eau tiède, comme en Chine.

Que faites-vous pour vous ressourcer ?
Je me fais masser, je vais en Asie, je passe du temps avec les gens que j’aime. Je reste dans nos centres, j’écoute et je conseille nos clients. J’aime me sentir utile, et partager mon expérience. Je lis de plus en plus de livres sur le bouddhisme, qui est devenu ma religion.

En conclusion, quels sont, pour vous, les piliers d’une bonne hygiène de vie ?
Un sommeil de qualité, et c’est un ex-insomniaque qui vous le dit, une alimentation sans excès de sucre, de graisse, d’alcool… tout en étant source de plaisir, et pas de drogues. Le corps n’est pas une machine : il faut savoir considérer, faire sien que c’est une chance d’être en vie.

Et votre devise dans la vie ?
Avant de vous répondre, je souhaitais ajouter que tout ce qui m’est arrivé dans la vie a du sens, que le massage en fait partie et que travailler avec passion aussi. Et pour ma part, plus j’avance dans la vie, plus tout ce qui me tient à cœur gagne en profondeur. Je crois beaucoup au destin.
Quant à ma devise, c’est une réflexion du Dalai Lama : « Je ne comprends pas les hommes. Ils passent leur vie à user leur santé pour gagner de l’argent et ensuite ils dépensent leur argent pour retrouver leur santé ». Moralité, il faut écouter son corps, profiter de l’instant présent pour ne rien regretter, être heureux aussi pour être en bonne santé. Vaste quête de soi…

Envie d’en savoir plus sur La Maison du Tui Na ?
Découvrir les espaces La Maison du Tui Na à Paris 16, Paris 3, Paris 7, Lyon et Bordeaux
Découvrir également notre visite mystère de La Maison du Tui Na Paris 16 et notre visite mystère de la Maison du Tui Na Paris 3
Découvrir aussi les soins et tarifs des espaces La Maison du Tui Na

Adresses

La Maison du Tui Na Paris 16ème PassyCentre de massage
La Maison du Tui Na Paris 16ème PassyMassage Tui Na avec un grand T
9 rue Nicolo
75016 Paris

Adresse testée

par SpaEtc
La Maison du Tui Na Paris 3ème Le MaraisCentre de massage
La Maison du Tui Na Paris 3ème Le MaraisMassage émotions An Shen
13 rue Saint Gilles
75003 Paris

Adresse testée

par SpaEtc
La Maison du Tui Na Paris 7ème Ecole MilitaireCentre de massage
La Maison du Tui Na Paris 7ème Ecole MilitaireTous les massages Tui Na
14 rue Duvivier
75007 Paris
La Maison du Tui Na BordeauxCentre de massage
La Maison du Tui Na BordeauxTous les massages Tui Na
19 cours du Châpeau-Rouge 33000 Bordeaux
La Maison du Tui Na Lyon 2èmeCentre de massage
La Maison du Tui Na Lyon 2èmeTous les massages Tui Na
18 rue Grôlée 69002 Lyon
La Maison du Tui Na Paris 16ème Arc de TriompheCentre de massage
La Maison du Tui Na Paris 16ème Arc de TriompheTous les massages Tui Na
32 rue Pergolèse 75116 Paris

Marques

Soins