Autour
de moi

La bande son... sans fausse note

La bande son... sans fausse note
Édito 22
Karen Émilie
Karen ÉMILIE

La musique adoucit les moeurs

31 Mai 2011
Il y a des éditos aspiration, d'autres de saison... et des éditos coup de "klaxon". Celui-ci en est un car de circonstance, fruit de mes expériences récentes ou lointaines. Il concerne la bande son ou la programmation musicale qui nous accueille, nous emporte, nous transporte... ou au contraire nous agresse dès que nous franchissons le seuil d'une adresse bien-être. Sachant qu'après l'odorat, l'ouïe est certainement le 2ème sens sollicité en terre inconnue. D'où l'importance de l'ambiance musicale. Elle fait, selon moi, partie intégrante d'une escapade bien-être. Elle en est la mélodie...

Pour vous faire entrer, avec le sourire j'espère, dans ce monde du son et vous démontrer son importance, voici deux situations que vous avez certainement rencontrées et subies.
La 1ère est la "musique d'ascenseur" autrement dit ringarde, gnangnan, sans âme... illustration parfaite du mauvais son au mauvais endroit et que nous nous "coltinons" dans un espace où nous devons malheureusement rester, que ce soit un hôtel (lieu de naissance de l'expression même), un restaurant, une salle d'attente... Musique de salle d'attente est d'ailleurs une autre variante. Cerise sur le gâteau, on la subit généralement en boucle !
2nde illustration, la programmation musicale qui se joue à l'occasion d'un mariage. Vous avez tous en tête au moins un exemple (je ne prends aucun risque) au cours duquel un DJ fou a tout simplement saboté la soirée en "se lâchant" (la face cachée du DJ pourtant longuement brieffé) ou en laissant le cousin Paul prendre les manettes. Au final, c'est un an de boulot, de stress, de préparatifs... et le plus beau jour de sa vie qui se trouvent réduits à la "danse des canards" à 1h du matin... seulement.

Vous m'entendez toujours ?
Transposée au monde du bien-être et des soins, la programmation musicale est l'une des empreintes du lieu, ce qu'il transmet, vous fait entendre... la façon aussi avec laquelle il vous emmène en terre inconnue. Et il est impossible de se détendre, de se laisser aller si la programmation musicale n'est pas au diapason : agressive, décalée, changeante, aux séquences trop courtes… Il ne s'agit pas là d'un scoop puisque de plus en plus d'adresses proposent aujourd'hui un choix musical en fonction des aspirations de chaque cliente et client : classique, jazz, zen, worldwide... Certaines mêmes font appel à des sociétés spécialisées qui créent, sur mesure, des programmations en accord avec la carte des soins et le lieu. Enfin, il y a des adresses, des femmes et hommes, où la programmation est réalisée au dernier moment, en fonction de vous, du soin effectué... et cela peut se révéler être l'accord parfait.
Et sinon : je coupe le son... et je remets le "soin".

Rendez-vous la semaine prochaine pour un nouvel édito !