Autour
de moi

Dans le Noir... le spa

Dans le Noir... le spa
Édito 25
Karen Émilie
Karen ÉMILIE

Les sens en éveil

21 Juin 2011
Il n'est pas facile de parler de handicap en ayant les mots justes sans non plus verser dans le politiquement correct, lisse et qui masque une réalité parfois dure, cruelle... L'humour sans être sombre est une piste à explorer. Rappelez-vous Carlos Solis dans la série TV "Desperate Housewifes". Devenu non-voyant (politiquement correct, quand tu nous tiens), il a trouvé sa voie en massant dans un spa et en y acquérant une réputation 5 étoiles voire 7ème ciel. Que celles et ceux qui ne connaissent pas la série TV ou en sont restés à la saison 3 se rassurent : vous me comprendrez à demi-mot...

Mais où veut-elle en venir ?

Ici, tout près, là où "l'important n'est pas d'être important" mais de trouver sa vocation en accord avec sa sensibilité, ses sens, ses dons...

L’histoire de Carlos Solis est loin d'être de la pure fiction. En effet, les personnes non-voyantes au toucher exceptionnel, aux "autres" sens affinés sont des praticiens hors pair dans l'art de modeler, de masser*. Il ne restait qu'à leur donner les moyens de pratiquer leur art dans un lieu où cela soit possible. C'est chose faite dans certains spas déjà et récemment plus encore au Spa "Dans le Noir", ouvert rue Montmartre à Paris. Petit frère du restaurant du même nom situé lui rue Quincampoix, les deux espaces donnent leur place à des non-voyants. Ainsi, la porte du restaurant franchie, vous êtes plongé(e) dans le noir complet, l'obscurité... et vous vous laissez guider, le temps d'un repas, dans tous vos déplacements, mouvements, dégustations... Et là, la magie des sens opère, vous trouble, vous déroute, vous trompe... car rares sont ceux qui auront reconnu ce qu'ils ont mangé tant la vision de l'assiette "guide" notre palais, formate même notre goût.

Concernant le spa, les tonalités black and white demeurent, l'obscurité en cabine est totale dans le cadre d’un modelage Découverte et les praticiennes sont non-voyantes. Et si elles peuvent s'y mouvoir, y exercer sans peine, s'y épanouir avec fluidité, c'est que tout a été prévu pour cela, sans non plus que soit trop évident pour nous : changement de revêtement au début et à la fin des escaliers, armoires vestiaires coulissantes, flacon d'huile à garder en poche, bip vibreur de fin de soin...

Une belle initiative, et une adresse où nous ne manquerons pas d'aller.
Pour la découvrir : rendez-vous dans notre moteur RECHERCHEZ / NOTEZ...

A la semaine prochaine pour un nouvel édito,

* Massage de bien-être sans visée thérapeutique